LES GENTILSHOMMES DE LA BRETTE

Accueil du site > 2 - De cape et d’épée > Histoire et Escrime > Escrime au XVIIe : Mousquetaire ou pas ?

Où l’on parle de l’escrime mousquetaire...

Escrime au XVIIe : Mousquetaire ou pas ?

lundi 23 octobre 2006, par Cracou

L’imaginaire collectif imagine les mousquetaires armés de leurs célèbres rapières, mais qu’en est il réellement ? Et d’abord, qu’est ce qu’un mousquetaire ?

Le mousquetaire, en tant que tel, est avant tout un soldat. Loin d’être un personnage romantique, il est simplement un des quatre grands type d’unité existant au XVIIe siècle.

Les piquiers assurent une défense contre la cavalerie et protègent les tireurs. Les arquebusiers utilisent de lourdes armes dont le tir lent fait des ravages. La cavalerie protège les flancs et conduit les charges et la caracole. Les mousquetaires utilisent avant tout le mousquet, une arme innovante.

Il est avant tout un combattant à pied, armé d’une arme de tir. Il n’a rien à faire au corps à corps, signe d’un échec de ses tirs, et agit uniquement par unités constituées. Il peut être déployé associé à des piquiers, comme dans le modèle Suédois, ou en enfant perdu, c’est à dire en bande de tirailleurs, le plus souvent en soutenu par la cavalerie qui préviendra l’enveloppement brisque par une charge ennemie.

(JPEG)

Cette image, tirée (après retravail par la Gazette des Armes) d’une gravure du Mareschal de Bataille, montre bien que le mousquetaire est un homme :
- de pied : il n’a pas les fameuses bottes mousquetaires...

- armé d’un mousquet et d’une fourquine, servant à reposer le lourd mousquet lors du tir

- doté d’une longue et forte rapière suspendu à un baudrier

- portant une poire à poudre et les douze apôtres, autrement dit les douze flasques (en bois ou en cuir pour éviter les étincelles) remplies de charges préréglées.

- Un sac avec un briquet, le mèche lente...

(JPEG)

Mais alors comment expliquer notre imaginaire, celui de la fameuse compagnie des mousquetaires du Roy ?

En fait, il ne faut surtout pas confondre les compagnies de mousquetaires des vieux, petits vieux ou jeunes régiments d’infanterie et la seule et unique Compagnie des Mousquetaire du Roy, appartenant à la Maison du Roy, c’est à dire à sa garde personnelle, payée directement par le trésor et ne rendant des comptes d’au Roi.

Cette compagne conserve les attributs des mousquetaires et combat en campagne comme tels, mais elle est bien plus que cela. Sous les yeux du roi, elle sert d’école militaire pour des hommes expérimentés qui seront reversés dans les autres régiments avec un grade d’officier. C’est aussi une unité de garde du corps accompagnant le roi dans tous ses déplacements. Ils sont donc tous cavaliers, par nécessité de service, alors que tous les mousquetaires normaux sont des hommes de pied.

Ils sont aussi chargés d’une mission de représentation et de démonstration de la puissance royale. Ils sont régulièrement rééquipés de casaques de toutes les couleurs - et non pas uniquement de bleue, en fonction des événements ou célébrations.

[modification à venir : et comment combat ce mousquetaire ?]


NOUS CONTACTER|Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP